Délocaliser son entreprise

delocalisation programmeur

Le Soir : "Bpost délocalise 200 emplois en Inde" (lire l'article)


Comme Bpost, plusieurs entreprises font le choix de délocaliser leur production (en Inde ou en Tunisie par exemple) pour réduire le coût des charges salariales imposées par la Belgique.

Dans le secteur de l’informatique, les propositions ne manquent pas : tous les jours, nous recevons des offres pour du développement « offshore » réalisé en Asie ou ailleurs.

Et tous les jours, notre réponse est la suivante : nous ne sommes pas intéressés. Le développement de Mercator se fait exclusivement en Belgique et au Luxembourg.

Tout d’abord, parce que cela nous permet d’être en contact avec le terrain : nous sommes disponibles au téléphone et nous rendons visite à nos clients dans leur entreprise. Pas de problème de décalage horaire ou de compréhension dans une langue étrangère.
Mais aussi parce que notre produit et notre métier nous impose de connaître la réalité de vos entreprises : la méthode de gestion, la fiscalité en application, les pratiques comptables… Pour cela, il faut vivre le même quotidien que vous.
Une équipe de développement au bout du monde peut-elle appréhender cette réalité ? Nous ne le pensons pas…

Bien sûr, ce choix représente un coût. Le salaire d’un programmeur indien est moins élevé que celui d’un européen.

Mais Ineo et Adeo ne délocalisent pas : nous programmons Mercator ici, à côté de vous. C'est un choix.

Image