Recevoir son ticket de caisse par e-mail ou sur son compte client en ligne

pour ou contre le ticket digital

Certains magasins, tels que Promod, Apple Store et Gap, ont amorcé une petite révolution : la suppression du ticket de caisse papier, remplacé par un ticket de caisse en ligne (disponible dans votre compte client sur le site du magasin ou reçu par e-mail dans les minutes qui suivent l’achat).


Plusieurs magasins sont pour l’instant à l’étape intermédiaire. Leclerc, Decathlon, Etam, ... impriment toujours un ticket papier mais mettent à disposition automatiquement les copies des tickets de caisse sur votre compte client en ligne.

Ce service de e-ticket est disponible pour toutes personnes qui possèdent la carte de fidélité du magasin.

Pour les commerçants, l’idée présente plusieurs avantages :

  • Ils peuvent établir une communication facile avec le client via le compte client ou l’e-mail et proposer à celui-ci des offres basées sur ses achats précédents.
  • Pour consulter son ticket, l’internaute fait la démarche de se rendre sur le site du magasin. Un bon moyen pour le commerçant de faire connaître rapidement et à moindre frais son site e-commerce et inciter à l’achat en ligne.
  • Avec un peu de programmation, il est possible de permettre au client de renouveler sa commande à partir du ticket de caisse. S’il fait des achats récurrents (par exemple sur les sites de supermarché), il peut transformer son achat précédent en une nouvelle commande, et ce en quelques clics.

Mais les clients sont-ils prêts, eux aussi, à abandonner les tickets papier ? Sont-ils demandeurs d’une nouvelle solution ? Il semblerait que les avis soient mitigés …


« Bonne idée ! Ca a des avantages ! »
  • Eviter les tickets papiers laissés sur le comptoir ou pliés au fond d'un portefeuille.
  • Utiliser moins de papier et diminuer l'empreinte écologique.
  • Conserver plus longtemps le ticket. Très utile pour les produits pour lesquels le ticket de caisse constitue la garantie. Plus de problème d'encre qui s'efface au fil du temps.
  • Pouvoir consulter un historique avec l'ensemble des achats dans l'enseigne.
  • Ne plus devoir se munir du ticket pour procéder à un échange ou un remboursement. La fin des problèmes liés à la perte du ticket !
  • Et pour aller encore plus loin ... Le magasin peut retrouver rapidement les clients ayant acheté un type de produit et les prévenir si celui-ci présente un défaut.
« Non… Ca présente trop d’inconvénients … »
  • Difficile de vérifier, dès la sortie du magasin, que le ticket de caisse ne présente pas d'erreur.
  • Les sites et leurs propriétaires possèdent encore plus de données personnelles sur leurs clients et peuvent procéder à un matraquage publicitaire.
  • Tous les types de clients ne possèdent pas une adresse mail ou n'ont pas d'internet à disposition, comme par exemple les personnes âgées.
  • Il faut prendre le temps de se créer un compte client ou une carte de fidélité.


Decathlon pousse le concept encore plus loin !
decathlon ticket digital

Decathlon a adopté le système de copie digitale du ticket. Sur le site, vous retrouvez donc l'historique de vos achats (articles détaillés,  moyen de paiement, adresse du magasin, ...).  Mais mieux que cela encore, Decathlon a pensé à deux nouvelles idées : 

  • Pour chacun des articles achetés, vous trouvez un bouton "Laisser un avis". Un moyen rapide de connaître l'opinion de ses clients ! En tiennent-ils compte pour les productions suivantes ? A voir... 
  • Combien de fois vous êtes-vous retrouvés à la caisse sans votre carte de fidélité ? (Oubli, perte, ...) Sur le site de Décathlon, vous pouvez ajouter un ticket de caisse dans l'historique de vos achats. Grâce au numéro du ticket, il retrouve les articles achetés.
Alors, pour ou contre le ticket de caisse électronique ?

Vous souhaitez implanter ces idées dans votre magasin ?
Elles sont réalisables avec Mercator : en quelques clics, le ticket de caisse peut s'envoyer par mail à vos clients ou arriver dans le compte client d'un site web réalisé avec Mercator E-commerce.


Sources :
Terraeco
Bad Sender
Image : Mercator