Vous consultez une page technique concernant le logiciel de gestion Mercator. Celle-ci contient des informations spécifiques destinées aux professionnels de Mercator. Souhaitez-vous être redirigés vers des informations plus générales ?


   Ne plus poser cette question

Déduction automatique de la remise produite par la carte de fidélité

0000003200     -      15/01/2024

Mercator 11.0 ou ultérieur permet de gérer la déduction des valeurs (euros ou points) accumulés sur la carte de fidélité. Pour installer cette fonctionnalité, il est nécessaire d'ajouter cette colonne dans la table des clients :

alter table CLI add C_FID_CUMUL float not null default 0

Ensuite, il faut vérifier la structure de la base de données depuis les outils avancés de Mercator afin d'ajouter une contrainte supplémentaire.

Il faut aussi créer un article qui sera utilisé pour les déductions de carte de fidélité et de référencer son identifiant dans l'option "Fidélité / Article déduction carte de fidélité" (id = FIDEL_ART). Cet article doit être utilisé uniquement dans le cadre du mécanisme décrit ici. 

La nouvelle colonne créée sera alimentée automatiquement par Mercator lorsque la carte de fidélité est remplie et réinitialisée (10 achats ou plus). Si à ce moment, la valeur précédente n'est pas nulle, Mercator ajoutera la valeur de la carte de fidélité en cours de réinitialisation. Cette nouvelle colonne contient donc une valeur qui est un cumul et que le client peut utiliser lors d'un ou plusieurs prochains achats. L'accumulation se fait en tenant compte de l'option "Fidélité / % carte fidélité" (id = REM_FIDEL), qui contient le pourcentage à appliquer sur le total des ventes reprises sur la carte de fidélité.

Ce mécanisme ne modifie aucunement le processus de remplissage de la carte de fidélité. En revanche, il dispense de l'impression de celle-ci, puisque les valeurs sont mémorisées par Mercator. Si on souhaite désactiver l'impression de la carte de fidélité, il suffit de mettre à NO l'option "Fidélité / Impression carte fidélité" (id = PRINT_FIDE).


Déduction du cumul

Lors de la prochaine vente (facture ou livraison), si les conditions d'inscription sur la carte de fidélité sont remplies et si le cumul évoqué ci-dessus n'est pas nul, alors Mercator proposera une déduction dont le montant maximal est le montant de la vente en cours. Ce montant peut être diminué (ou mis à zéro) par l'utilisateur.

La diminution effective du cumul sera effectuée lors de la sauvegarde de la vente. Cela permet d'assurer que même si deux ventes sont effectuées simultanément sur le même client, la déduction réelle ne pourra jamais excéder le cumul. Le cas échéant, ce message d'erreur sera produit et empêchera la sauvegarde de la vente :

Montant insuffisant sur la carte de fidélité ! (max = ...)

Note importante : en ce qui concerne les livraisons, la déduction du cumul est proposée uniquement si l'acompte défini dans la séquence est "Total". En effet, Mercator doit connaître le montant qui sera effectivement payé avant de proposer la déduction.

Remarques :

  • La déduction ne rend pas impossible l'inscription du solde restant de la vente sur la carte de fidélité.
  • La déduction n'est pas possible si le document a une remise en pied (PIEDS_V.RED_GEN_PC).
  • Si un document reprend une déduction de carte de fidélité, il n'est plus possible de modifier le client, la devise ou le régime de ce document.
  • Sur une facture, il est permis d'appliquer une déduction de carte de fidélité même si aucun paiement n'est perçu. Cette déduction viendra donc en déduction du montant à payer en différé.
  • La colonne C_FID_CUMUL est auditable.
  • La gestion des cartes de fidélité n'est pas compatible avec des ventes multi-devises.

Traitement comptable et TVA

En comptabilité, les montants déduits seront portés au débit du compte général spécifié dans l'article utilisé à cette fin. En législation belge, un compte 708000 pourrait être utilisé. Ce mécanisme est aussi compatible avec la gestion du compte d'imputation à la ligne.

La déduction est considérée comme une remise en euro sur le montant total de la vente. Dès lors, si plusieurs taux de TVA sont utilisés dans la vente, alors Mercator scindera la ligne de déduction en autant de lignes que de taux de TVA trouvés dans cette vente. Ce split est effectué au prorata.

Note importante : si le régime de la vente est le régime normal et que ce split est pratiqué, il est possible que le montant total de la déduction effective soit de quelques cents inférieur au montant souhaité. Ceci s'explique par le fait que la déduction se fait sur un montant TVAC alors que la base du calcul de ce document sont des montants HTVA. Ce split pouvant provoquer des différences d'arrondis.

Une carte de fidélité remplie n'est pas un bon cadeau au sens de la directive européenne de 2016. En effet, une des conditions de cette directive est que le bon soit remis à titre onéreux (vente d'un bon cadeau). Dès lors, il n'y a aucun traitement TVA à appliquer lors de l'émission de la carte de fidélité (carte de fidélité remplie).