La méthode Agile comme méthode de travail chez Mercator : explications

Comment travaille-t-on dans l’équipe Mercator ?

méthode agile mercator

Aujourd’hui, nous avons choisi de répondre à cette question en vous présentant la méthode de travail que l’équipe Mercator a choisi d’adopter. Pourquoi ?

Tout d’abord, parce qu’en comparaison avec la méthode traditionnelle, la méthode Agile présente de nombreux avantages. Alors, il nous semble logique de vous exposer les raisons de notre choix.

Mais également, parce que la méthode Agile implique le client. Intéressant de savoir ce que nous attendons de vous, n’est-ce pas ?

La méthode Agile VS la méthode traditionnelle

Dans la méthode traditionnelle, on attend du client qu’il fournisse un cahier des charges détaillé reprenant ses besoins, tels qu’ils sont au jour du commencement du projet. L’équipe de développement prend ensuite rendez-vous avec le client pour lui présenter l’entièreté du travail abouti. Entre temps, elle travaille sans interaction avec le client, seule dans sa bulle.
Peu d’espace est donc accordé au changement, à l’évolution de la vision du client. 

Les inconvénients :

  • Le client n’a pas de vue sur le produit en cours de réalisation (ceci est appelé l’effet tunnel). Il y a une perte de communication et de transparence, qui implique parfois une perte de confiance.
  • Avec le temps, les besoins évoluent ou se précisent. Lorsque le produit est livré en une seule pièce et dans sa totalité, il peut y avoir un déphasage entre le besoin de base et le besoin à l’heure actuelle.

La méthode Agile consiste à découper l’implémentation d’un projet en plusieurs phases (appelées itérations). Chacune correspond à un état d’avancement et termine par la fourniture d’un livrable au client. La somme des livrables constitue le produit final.

Les avantages :

  • Le client a une visibilité sur toutes les phases du projet et mieux encore, il peut également s’impliquer.
  • La méthode accepte le fait que le besoin peut ne pas être figé, qu’il évolue avec le temps, même si cela doit être cadré. Le design de la solution se construit donc graduellement avec l’avancée du projet : à chaque début de phase, on fixe le périmètre de la solution.
  • A chaque début de phase, on planifie le coût de la phase mais aussi la date de livraison du livrable. Les phases correspondent donc à des cycles plus courts. 
  • Grâce à ces cycles plus courts, le client peut tester plus vite la solution, la valider ou rectifier le tir si nécessaire. Les itérations permettent d’obtenir rapidement les retours des utilisateurs.
  • Les priorités peuvent être changées en cours de route : retarder une fonctionnalité qui n’est pas encore bien précisée, ajouter une nouvelle fonctionnalité découverte comme cruciale, abandonner une fonctionnalité obsolète, … 

Les différentes tâches composant une itération/phase

Un projet est découpé en autant d’itérations que nécessaire. Chacune passe par 6 étapes. Dès qu’une itération est terminée, on attaque une autre itération. Jusqu’à ce que la totalité des itérations finies et livrées corresponde au projet dans sa totalité. 

L'implémentation d'un projet est donc cyclique.

  1. GESTION DE PROJET : interactions avec les diverses parties prenantes au projet, gestion du planning et des contraintes, ...
  2. ANALYSE DES BESOINS : le but est d’identifier les exigences du client pour la mise en place des fonctionnalités clés du progiciel ainsi que leur faisabilité. Cette étape définit le périmètre de la solution. 
  3. PARAMÉTRAGE : réalisation des adaptations du logiciel pour qu’il réponde aux besoins particuliers du client. 
  4. DÉVELOPPEMENT : réalisation des programmations supplémentaires et sur mesure afin de répondre aux besoins particuliers du client.
  5. TESTING : test de l'adéquation entre le paramétrage/développement et les besoins du client. Recueil des retours des utilisateurs.
  6. FORMATION des utilisateurs-clés à l'utilisation du programme

L’implication du client dans le processus - Ce qu’on attend de vous

A chacune de ces étapes correspond une tâche que vous devez effectuer de votre côté :

  1. En interne : mettre en place une gestion de projet adéquate. Qui seront les personnes de référence pour le projet ? Quel est le budget ? Quel est le délai ?
  2. Vous impliquer activement dans l’analyse et la définition de vos besoins. Cela permet à l’équipe de développement de bien comprendre vos exigences métiers et de partir sur de bonnes bases.
  3. Accueillir de manière positive les changements. Nous acceptons des ajustements dans la définition de vos besoins, il doit en être de même en sens inverse : accepter les changements qu'amène la mise en place des fonctionnalités du logiciel.
  4. Tester de manière intense, rigoureuse et précise, les solutions fournies. Et ce testing doit être fait par les personnes-clés, celles qui sont concernées et seront les vrais utilisateurs finaux. 
  5. Participer de manière active, professionnelle et attentive aux formations organisées par l’équipe d’implémentation.
implication client


12,8% des échecs de projets informatiques s'expliqueraient par le manque d'implication des utilisateurs finaux...
Un projet qui doit répondre à vos besoins aura nécessairement besoin de vous.

Afin de bénéficier de tous les avantages de la méthode Agile et donc de recevoir un produit fini qui répond au mieux à vos exigences :
interagissez, testez, commentez, utilisez !